To provide the best possible service this site uses cookies technicians . Continuing browsing the site you consent to their use in accordance with our Cookies Policy    

we plan the world of tomorrow.

EN FR IT ES

Les défenses maritimes et la protection du littoral du Lido dans la lagune de Venise

 

EN 1990 TECHNITAL A ÉLABORÉ UN PLAN GÉNÉRALE POUR LES INTERVENTIONS LE LONG DES LITTORAUX QUI SÉPARENT LA LAGUNE DE VENISE DE LA MER (ENVIRON 40 KM).
  


Localisation: La lagune de Venise, Italie


Client: Consortium Venezia Nuova pour le Ministère des Travaux Publiques, Magistrat aux Eaux – Venise


Montant total des travaux: 20.143.600 €


Services: Projet préliminaire et Projet d’exécution


Période: 10/1998 – 12/2008



 

Le plan général comprend:
  • l'organisation et la gestion de mesures d’inspection extensives 
  • l'examen du régime côtier en utilisant des modèles mathématiques des phénomènes de transport hydrodynamique, de la houle et des sédiments
  • la définition des travaux de défense pour les quatre sections côtières de Sottomarina, Pellestrina, Lido et Cavallino
 
Par la suite, TECHNITAL a été mandatée pour accroitre les services afin de couvrir les zones littorales d’Isola Verde au sud, Jesolo dans le nord pour une superficie totale d'environ 60 km de côtes.
Au moment de l'attribution du contrat, le littoral de Lido, qui couvrait auparavant 12 km de longueur de l'île avait été réduit à deux zones de plage aux extrémités, la section du milieu en face de la digue ayant été sévèrement érodée et posant un risque accru d’inondations dans les zones habitées se trouvant a l’arrière. 
Dans le plan général et la conception de base établie en 1990, Technital avait combiné l'objectif de défense contre la mer avec celle de la récupération de l'environnement de cette région touristique très populaire. A ce moment, le plan prévoyait déjà l’alimentation artificielle des plages protégées qui garantirait la reprise de la morphologie originale de l'île et en même temps encourageait le tourisme balnéaire et le tourisme de bord de mer dans la partie centrale du littoral.
Suite à des séries d’enquêtes météo marines et d’études de modèles, la solution choisie pour le littoral du Lido a été l’alimentation artificielle des plages, en utilisant du sable prélevé à des profondeurs d'environ 20 m pour assurer la réalisation des normes de sécurité adéquates. Cette solution, qui n’était pas connue des littoraux vénitiens a été choisie pour satisfaire aux demandes de la Municipalité de Venise, qui avait choisi de garder le paysage côtier intact avec seulement les ouvrages de défense rigide structurelle. Une barrière de grand sommet immergée capable de réduire la force des vagues dans la zone d'onde de rupture a été donc étudiée en utilisant des modèles mathématiques et physiques.

Quelque 400.000 m3 de sable sera versés dans la zone située entre la barrière et le rivage, formant une plate-forme à une profondeur de 2 m. Ceci sera fait avec des machines spéciales qui déplacent l'étendue du sable sur la drague en conformité avec la conception initiale. Au bord de la mer, la barrière agit donc comme un support pour le sable et a un effet d'amortissement sur les ondes de submersion de la barrière.
La plage nouvellement reconstituée est ancrée utilisant des épis d'une structure non conventionnelle, avec l'extrémité extérieure immergée et une série de blocs arrangée de manière uniforme pour faciliter l'accès aux touristes que seront en harmonie avec le paysage.